Voyages touristiques

20 jours d’expédition sur le fleuve Congo. Kisangani – Kinshasa

Avec une longueur totale de 4371 kilomètres, le fleuve Congo est le deuxième plus grand fleuve d’Afrique, après le Nil.

Et avec un débit de 40000 mètres cubes par seconde, c’est le deuxième plus grand fleuve du monde, après l’Amazone.

Depuis sa source dans le sud du Katanga, dans le village de Musfi, à une altitude de 1435 mètres, le fleuve contourne tout le pays en passant par Kisangani, Mbandaka, Kinshasa et Matadi avant d’atteindre l’océan Atlantique près de Banana.

Les eaux du fleuve Congo entrent en collision avec les eaux de la mer, à quelque 45 kilomètres de l’Atlantique.

Le bassin du fleuve Congo offre un total de 14166 kilomètres d’eaux navigables à l’intérieur du fleuve Congo.

L’expédition couvre les 1750 kilomètres qui séparent Kinshasa de Kisangani, la plus grande partie navigable du fleuve Congo. En amont, juste au-delà de Kisangani, la navigabilité est limitée par une série de rapides abritant la célèbre pêche de Wagenia, qui s’étend sur près de 100 kilomètres.

En aval, juste au-delà de Kinshasa, la navigabilité est limitée par une autre série de rapides. Sur une distance de 300 kilomètres, la rivière baisse de 265 mètres pour atteindre le port de Matadi.

Les deux tronçons non navigables sont contournés par un chemin de fer afin de surmonter les obstacles inhérents à la nature.

Les croisières sont exploitées en amont, de Kinshasa à Kisangani, et en aval de Kisangani à Kinshasa.

Notre River Cruiser est un bateau en bois de 34 mètres de long, équipé de deux puissants moteurs hors-bord.

Ce type de bateau traditionnel est en outre équipé d’équipements de sécurité, d’installations sanitaires, d’une génératrice, d’un éclairage et de congélateurs.

Le bateau est exploité par un capitaine licencié et expérimenté, un mécanicien et un marin. Un cuisinier et un guide touristique sont présents pour choyer nos clients.

Les soirées et les nuits sont passées à terre, permettant des échanges culturels avec la population locale.

Les hébergements consistent en un hôtel à Kinshasa et à Kisangani et un campement sous tente à l’intérieur.

Les grandes tentes confortables sont divisées en deux grands compartiments avec un couloir central et peuvent accueillir confortablement jusqu’à quatre adultes.

En tant que lits, nous proposons des matelas auto-gonflants avec des couvre-matelas et des oreillers en coton.

Les voyageurs sont censés apporter leur propre linge de lit. En outre, le campement comprendra au minimum une tente de douche et une tente de toilette de base.

Le nombre de tentes sanitaires dépendra du nombre de clients.

Les voyageurs doivent apporter leurs propres serviettes et shampoing / savon.

Le voyage est basé sur un Bed & Breakfast à Kinshasa et une pension complète à l’intérieur. Le plan repas en pension complète comprend un petit-déjeuner, un déjeuner léger et un dîner de deux plats.

Notre petit-déjeuner est inspiré du soi-disant petit-déjeuner continental, notamment du pain tranché et des petits pains – beurre, fromage, jambon / salami et confiture – des céréales avec du lait et du sucre – café, thé ou chocolat chaud. Nos déjeuners et dîners sont principalement composés de spécialités locales.

Des fruits frais et des snacks locaux sont servis pour le déjeuner à bord. Le plat principal de notre dîner se compose de viande, de volaille, de poisson ou de pâtes – Légumes – Riz, pommes de terre ou «Foufou», un plat local à base de manioc.

Le dessert se compose traditionnellement de fruits frais.

Notre croisière a une capacité maximale de 12 clients, assurant une attention individuelle est offerte à tout le monde. Les croisières sont vendues comme charters privés pour une seule personne ou pour des groupes de 20 personnes.

Jour 1 – Arrivée à Kisangani par Ethiopian Airlines puis transfert à l’hôtel, nuitée

Jour 2 – Visite de Kisangani. Cette ville a été fondée par Sir Henry Morton Stanley en janvier 1877. Les sites mémorables comprennent les chutes de la rivière Tshopo et les pêcheries de Wagenia, établies au milieu de rapides de rivière. La pêche s’effectue au moyen d’une structure complexe située entre les rochers. Des lianes fixées à des pôles croisés agissent comme des civières pour les filets immergés dans l’eau moussante. Les pêcheurs se livrent à la pirogue en naviguant dans les rapides et les rochers. Leur agilité et leur audace audacieuse sont une source inépuisable d’étonnement. Nuit à l’hôtel Kisangani

Jour 3 – Voyage en bateau: Kisangani – Yangambi (90 km)

Notre bateau en bois de 34 mètres de long, est équipé de deux puissants moteurs hors-bord. Ce type de bateau traditionnel est en outre équipé d’équipements de sécurité, d’installations sanitaires, d’une génératrice, d’un éclairage et de congélateurs. Le bateau est exploité par un capitaine licencié et expérimenté, un mécanicien et un marin. Un cuisinier et un guide touristique sont présents pour choyer nos clients. Les soirées et les nuits sont passées à terre, permettant des échanges culturels avec la population locale. Nuit sous tente

Jour 4 – Voyage en bateau: Yangambi – Lokutu (95 km)

La réserve de biosphère de Yangambi est un centre de recherche. Forêts secondaires avec Pycnanthus angolensis et Fagara macrophylla, forêts pluviales secondaires semi-décidues, forêts pluviales avec Gilbertiodendron dewevrei, forêts climaciques avec Brachystegia laurentii et forêts marécageuses dominent la réserve de biosphère. Le site est très important du point de vue de la biodiversité puisqu’il héberge environ 32 000 espèces d’arbres. L’éléphant (Loxodonta africana cyclotis), le porcin de rivière (Potamochoerus porcus) et les singes (Cercopithecus spp.) Font partie des espèces les plus menacées. photo Bien qu’il n’y ait pas de chiffres sur le nombre d’habitants de la région, certaines activités économiques se déroulent dans les limites de la réserve de biosphère, telles que l’agriculture, la chasse, la pêche, la production de canoës ainsi que l’extraction d’or. De nombreuses études de sol, de sylviculture et de climat ainsi que des expériences sur la régénération du couvert végétal ont été réalisées. Nuit sous tente

Jour 5 – Voyage en bateau: Lokutu – Mombongo (83 km)

Lokutu compte environ 20 000 habitants. Nous visitons la plantation de palmiers à huile de Lokutu. Nous arrivons dans la région des Lokele, une tribu vivant au bord de la rivière. Nuit sous tente.

Jour 6 – Voyage en bateau: Mombongo – Bumba (106 km)

À Bumba, le fleuve Congo s’étend sur une vingtaine de kilomètres de largeur. La rivière est recouverte de jacinthes d’eau et pratiquement pavée d’innombrables îles traversées et entourées par les pirogues des pêcheurs. On pense que la jacinthe d’eau a été introduite au Congo en 1960 par un missionnaire sud-américain qui a emporté dans sa valise des plants de cette fleur. Il proliféra si sauvagement que le missionnaire jeta quelques plantes en excès dans la rivière. Ce geste innocent a produit des résultats incalculables, car les jacinthes des rivières sont devenues un véritable danger pour la navigation. La région de Bumba abrite également les Pygmées Bafoto. Nuit sous tente

Jour 7 – Voyage en bateau: Bumba – Lisala (117 km)

Lisala est la ville natale de l’ancien président Mobutu Sese Seko. Il est né ici dans une petite clinique de maternité municipale. Un large arbre à tronc – un « Libanga » – commémore cet événement avec une plaque: « Cet arbre commémore la naissance du père de la révolution zaïroise, Mobutu Sese Seko, né le 14 octobre 1930. » Nuit sous tente

Jour 8 – Voyage en bateau: Lisala – Iaté (109 km)

Iaté: magnifique village lacustre des pêcheurs. Population gentille. Nuit sous tente

Jour 9 – Voyage en bateau: Iaté – Moleka (95 km)

La rivière se dilate, soit en contournant d’innombrables îles, soit en s’étendant dans ce que les colons appellent des «piscines». Stanley a rencontré des cannibales ici. Nuit sous tente

Jour 10 – Voyage en bateau: Moleka – Bolombo (121 km), nuit sous tente

Jour 11 – Voyage en bateau: Bolombo – Malonga (77 km): Makanza est anciennement New Antwerp. Nuit sous tente

Jour 12 – Voyage en bateau: Malonga – Mbandaka (105 km): Le Congo traverse l’équateur peu avant Mbandaka. Mbandaka est la plus grande ville, avec 730 000 habitants, entre Kisangani et Kinshasa. C’est la région de la tribu Mongo. Nuit sous tente

Jour 13 – Voyage en bateau: Mbandaka – Malanga (90km) Mbandaka est la capitale de la province équatoriale, sur la rive gauche du Congo, dans l’angle formé par la rive gauche de la rivière Ruki et la rive du Congo. Mbandaka a été créée le 17 juin 1883 par Stanley et Van Gèle. Un peu au nord d’Irebu, le Congo forme un vaste delta d’environ 14 km de large. C’est le moment où l’Ubangi rejoint le Congo. Nuit sous tente

Jour 14 – Voyage en bateau: Malanga – Plantation de Lukolela (101 km) Jusqu’à Lukolela se trouvent Mpoto et Sungu, suivis de gombe où la rivière se rétrécit à nouveau. Cette fonctionnalité est connue sous le nom de Liranga Narrows. Visite d’une plantation de cacao. La plantation a souffert de l’isolement dû à la guerre civile. Nuit sous tente

Jour 15 – Voyage en bateau: Lukolela – Croissement (99 km) À Lukolela, la rivière se resserre et est bordée de falaises d’une hauteur de 20 à 25 m. Lukolela a été créée par Stanley le 12 septembre 1893. La rivière a une largeur de 6 à 9 km et est parsemée d’îles. Nuit sous tente

Jour 16 – Voyage en bateau: Croissement – Kalengé: (110 km) Yumbi: Première mission catholique. Des affleurements rocheux se trouvent au bas du chenal de navigation. A Bolobo, la largeur de la rivière est réduite à moins de 2 km. Nuit sous tente

Jour 17 – Voyage en bateau: Kalengé – Epuna (155 km) Epuna n’est pas loin de Kwamouth. Kwamouth se trouve sur la rive gauche au confluent du Kwa, du nom du fleuve Kasaï, où il rejoint le Congo. Nuit sous tente

Jour 18 – Voyage en bateau: Epuna – Maluku (89 km) La rivière traverse ce qu’on a appelé le canal ou le passage, où les rives sont abruptes et la rivière coincée entre les contreforts des montagnes de cristal. Les îles sont peu nombreuses et il n’y a pas de bancs de sable. Nous arrivons à Maluku. Ici le Congo devient la piscine Malebo. Transfert à l’hôtel à Kinshasa.

Jour 19 – Tour de la ville de Kinshasa, capitale de la D.R.Congo.

 

La visite vous offre la possibilité de visiter, de photographier et d’apprendre les principaux attraits historiques, culturels et naturels de la ville. Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, était surnommée « Kin La Belle » – ce qui signifie « la belle Kinshasa ». Les nombreuses années de tourmente se sont effondrées sur cette image. Mais lentement et sûrement, Kinshasa retrouve sa splendeur. Parmi les sites majeurs figurent le « Grand Marché », le tombeau de l’ancien président Laurent Kabila, l’Académie des Beaux Arts « pour ceux qui aiment l’art africain, les rapides de Kinsuka juste en aval de la ville et la réserve de Bonobo, un sanctuaire pour les bonobos orphelins, l’un des cinq grands singes et le plus proche de l’humanité.Jour 20 – Transfert de l’hôtel à l’aéroport international de N’Ndjili, fin.

 

Les commentaires sont fermés.